Financement d’entreprise

A l'image d'une création d'entreprise, il est important pour le futur acquéreur, de pouvoir montre de solide garanties de financement. Différents critères sont à prendre en compte.

Lors d’un processus de transmission d’entreprise, le financement de cette opération est bien entendu l’une des stratégies majeures à mettre en place. En effet, selon le projet souhaité par le futur acquéreur, son moyen de financement pourra être différent.

Pour rappel, le financement d’acquisition d’entreprise peut couvrir un projet de :

  • croissance externe
  • développement organique
  • restructuration

Le financement de l’acquisition d’entreprise au cœur du projet

Ce financement peut être réalisé avec des instruments financiers différents :

  • Apport en capital d’un investisseur : qu’elle soit mineure ou majeure, la participation d’un ou de plusieurs investisseur(s) est une solution courante

 

  • Souscription à une dette obligataire : cette dette est considérée comme des quasi-fonds propres. Son remboursement est normalement subordonné à la dette bancaire classique de l’entreprise. Le financeur pourra demander des bons de souscription à des actions de l’entreprise pour mieux rémunérer son risque. Elle permet aux entreprises d’obtenir un effet de levier encore plus grand.

financement acquisition entreprise

« Le meilleur moyen de prévoir le futur, c’est de le créer. »

Peter Drucker

Nombre d'entreprises cédées

On peut résumer comme suit les avantages d’un tel outil financier pour l’acquisition d’entreprise :

  • pas de dilution importante au niveau de l’actionnariat ;

  • pas de présence au conseil d’administration ;

  • souvent plus rapide à mettre en place qu’une entrée au capital car il n’y a pas besoin de négocier une convention entre tous les actionnaires de l’entreprise.

Il faut cependant que les flux de trésorerie de l’entreprise permettent le remboursement des intérêts (courants ou à terme) puis du capital in fine en fonction des termes négociés avec le financeur :

  • souscription à une dette bancaire classique
  • un mix des trois

Pour ce qui est du financement d’entreprise, il peut également être nécessaire de discuter avec des financeurs différents :

Qu’est ce qui peut intervenir dans le financement d’entreprise ?

Différents éléments peuvent intervenir dans le choix des instruments financiers. Ainsi, cela dépend principalement de plusieurs points à prendre en compte :

  • de la situation financière actuelle de la société (équilibre capitaux propres/quasi-fonds propres/dette financière, BFR…)
  • de son exploitation (cash-flows, %frais financiers / chiffre d’affaires…)
  • de ses perspectives de développement et de ses objectifs
  • de l’intérêt de ses actionnaires à être diluer ou non, à distribuer ou non des dividendes

 

Quelque soit  le financeur, il est important de rédiger une présentation synthétique et pertinente de l’entreprise et du projet, en respectant les pré-requis liés au financeur.

Parmi les points importants à prendre en compte notez bien notamment le montant demandé, le format souhaité, la cohérence de ces 2 données par rapport à la situation (micro/macro) de la société, à la nature du projet, etc. Ce sont autant de question qui vous permettront de définir clairement la suite de votre projet de financement d’entreprise.

C’est pour cela qu’il est important d’être conseillé par un acteur connaissant parfaitement les pratiques actuelles du monde de la finance. C’est le cas de l’agence Rightliens, qui, fort d’une équipe de chefs d’entreprise dans de nombreux domaines d’activité, vous conseille et vous accompagne étape par étape dans le financement d’entreprise.

Comment gérer le financement d’entreprise ?

Ces pratiques sont changeantes en fonction de la conjoncture : évolution des ratios d’endettement, de solvabilité, fiscalité, droit des sociétés…

Il est toujours très difficile de revenir sur un échec, même si la nouvelle présentation est pertinente. Il est important de présenter l’entreprise avec ses facteurs clés de succès, sa capacité à gérer les processus, ses systèmes d’informations, son organisation, l’accès à ses clients, la façon dont elle construit sa performance, peut la prévoir, ses perspectives de croissance (en fonction du SWOT), sa capacité à générer des résultats récurrents.

Ensuite, il convient d’expliquer la pertinence du projet et sa viabilité financière et économique. Le financement de l’entreprise passe par la rédaction d’un business plan, incluant une économie de projet et un prévisionnel d’activité et de flux de trésorerie.

Il doit être agréable à lire, synthétique et bien pensé pour séduire et convaincre le financeur.

Les financeurs sont nombreux et ont une appréciation différente des projets en fonction :

  • du montant demandé
  • de la nature du projet
  • du secteur d’activité
  • de la taille de l’entreprise
  • du mode de financement…

Il convient donc de bien cibler et de savoir qui fait quoi.

Besoin d'un accompagnement de professionnels pour le financement de votre future entreprise ?

Quelles sont les meilleures méthodes pour présenter un business plan solide ?

Rightliens et son équipe composée de chefs d’entreprise dans plus de 20 domaines d’activités différents peuvent vous accompagner à chaque étape de la stratégie à adopter pour le financement de l’entreprise que vous souhaitez acquérir. N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers.